Les bons gestes à retenir

A la maison ou au jardin, il est facile de changer ses habitudes pour réaliser des économies très profitables pour notre environnement et votre porte-monnaie.

A la maison

  • Préférez, le plus souvent possible, la douche au bain. Un bain consomme en effet entre 150 et 200 L d’eau alors qu’une douche seulement 60 à 80 L.
  • Lorsque vous faites la vaisselle, au lieu de laisser couler l’eau, remplissez les deux bacs d’eau (un pour le lavage, l’autre pour le rinçage).
  • Stoppez l’eau lorsque vous vous savonnez, vous vous lavez les dents ou vous vous rasez.
  • Faites tourner le lave-linge et le lave-vaisselle uniquement lorsqu’ils sont pleins ou alors utilisez la fonction « demi-charge » si elle existe sur votre appareil.

Traquez les fuites

  • Une chasse d’eau qui fuit représente un gaspillage de 600 L d’eau par jour ; un robinet qui laisse passer un filet entraîne une perte quotidienne de 300 L d’eau. Il est donc très important de vérifier régulièrement l’état de vos tuyauteries et robinetteries. Attention, si un robinet qui coule se repère facilement, des canalisations mal entretenues peuvent fuir à l’intérieur des murs. Pour vous en rendre compte, notez les chiffres relevés au compteur un matin avant de partir et le soir à votre retour ; une différence entre les deux nombres indiquera une fuite invisible à réparer.

Au jardin

  • Arrosez le soir, juste avant la tombée de la nuit, lorsque l’évaporation est minimale.
  • Binez régulièrement la terre pour la rendre plus meuble et faciliter l’absorption de l’humidité de la nuit et de la rosée.
  • Paillez la terre, c’est-à-dire recouvrez-la de débris végétaux (compost, tontes de gazon, feuilles, écorces de bois) sur une hauteur de 5 cm pour réduire la température en surface et empêcher l’eau de rosée et d’arrosage de s’évaporer trop vite.
  • N’arrosez pas la pelouse en été et ne la tondez pas. Elle reverdira dès les premières pluies de l’automne et en ressortira fortifiée.
  • Investissez dans un système de micro-arrosage goutte à goutte basse pression qui, par le biais de tuyaux en plastique très fins, laisse s’écouler une infime quantité d’eau régulièrement à la base des plantes.
  • Préférez l’arrosoir au jet si votre jardin est assez réduit, car l’écoulement de l’eau est plus lent donc la terre l’absorbe plus facilement.
  • Pensez à utiliser l’eau de pluie retenue à cet effet dans une citerne ou un bidon pour arroser les plantes.