Un enjeu sanitaire

L’eau et la santé

    • Pour être en bonne santé, l’homme doit consommer quotidiennement 1,5 litres d’eau de bonne qualité. Une eau de mauvaise qualité peut transmettre des maladies comme le choléra ou la typhoïde si elle n’est pas potable (c’est encore le cas dans les pays du Tiers-Monde).

La qualité de l’eau

      • En France, les Agences Régionales de Santé (ARS) effectuent des contrôles réguliers de la qualité de l’eau. Ces contrôles s’appuient sur des analyses prenant en compte différents paramètres (couleur, odeur, saveur, éléments chimiques, substances toxiques, etc.) et comparés à des valeurs guides. La qualité de l’eau ne va pas de soi et n’est jamais définitivement acquise. Elle doit être, pour ceux qui la consomment comme pour ceux qui la gèrent, une préoccupation constante.

La qualité des rivières

    • La qualité de l’eau bénéficie également à la faune et à la flore des rivières. C’est d’ailleurs à la bonne santé de ses végétaux et de ses animaux qu’on peut évaluer la qualité d’un milieu naturel.

Les usages de l’Eau

En France, hormis l’usage domestique pour la boisson, la toilette ou la lessive, l’agriculture consomme beaucoup d’eau pour abreuver le bétail ou irriguer les cultures. Les industries ont également un grand besoin d’eau (il faut
250 000 litres d’eau pour fabriquer une tonne de papier). L’eau est également transformée en électricité dans les centrales hydroélectriques. Elle sert aussi à refroidir les machines des centrales thermiques ou nucléaires.