Historique

  • Il y a déjà plus d’un siècle, en 1900, le Docteur Mosser, maire d’Amanvillers, était préoccupé par les difficultés qu’éprouvaient les habitants de sa commune à s’approvisionner en eau potable tous les étés et, plus particulièrement, les années de sécheresse. Constatant que les autres communes du Pays Haut Messin au Nord et au Sud Ouest d’Amanvillers se trouvaient dans la même situation, il tenta de convaincre les maires des communes voisines de s’associer à son projet. L’idée sembla intéressante à tous mais il fallut cependant attendre deux ans, après le terrible été de 1902, pour que, le 16 novembre de cette même année, le regroupement de communes prenne naissance. Officiellement enregistrée le 29 août 1904, la « Commission Syndicale de la Conduite d’Eau de Gravelotte – Saint Privat » comprenait alors 10 communes. L’intercommunalité était née.
  • En 1918, après adhésion de plusieurs communes de la vallée de l’Orne, le syndicat change de nom et devient le « Syndicat Intercommunal des Eaux de Gravelotte et de la Vallée de l’Orne ».
  • En 1933, le syndicat compte 2 stations de pompage, 135 Km de conduites principales, 9 réservoirs et plus de 3000 compteurs. 26110 habitants étaient alors desservis.
  • De nombreuses communes n’ont cessé d’adhérer au syndicat, qui en compte aujourd’hui 37, soit environ 86000 habitants.
    Voir la liste des communes
  • La zone d’activité du SIEGVO, à l’origine assez limitée, s’est considérablement étendue. 45 Km séparent Richemont de Dornot, les deux communes les plus éloignées du syndicat